Cap Nord

13 mars 2010

Scandinavie et Cap Nord

Toutes les photos du voyage                               Retour au menu    


vignettes


Introduction

Depuis des années, je rêvais de faire le Cap Nord.

Jour_0

Dans le cadre d'un accompagnement de cyclistes auquel je participe en tant que motard (bien sûr), j'ai eu la possibilité de faire Bruxelles-Copenhague. C'était l'occasion rêvée de faire d'une pierre deux coups et d'enchainer le Cap Nord à partir du Danemark. J'ai donc rallié Copenhague en traversant la Belgique, une partie de la Hollande et de l'Allemagne. Après 6 jours ma femme m'a rejoint à Copenhague et notre voyage a vraiment commencé. C'est pourquoi il commence à partir de cette ville et non de Lyon. Il faut donc rajouter Lyon-Copenhague pour avoir l'intégralité du périple.

projet


                                            Le projet






1  Direction le Nord Copenhague-Vänersborg (Suède) 428 km

Jour_1

Après avoir visité la ville le premier jour, c'est enfin parti pour monter tout là-bas en haut.

Jour_01_1Moto chargée à mort (environ 40 kg de plus que le Jour_01_2PTRA) nous prenons la direction du centre du la Suède via Malmoe et Goteborg. Malheureusement le temps ne nous est pas favorable et c'est sous un crachin que nous partons. Le vent souffle très très fort et le pont qui relie la Suède est franchi à petite vitesse tant les bourrasques risquent de me faire tomber. Après Malmö la pluie d'intensifie. Nous la garderons 3 jours intégralement mais je l'avais déjà depuis 4 jours...

Göteborg qui est, parait-il, une très belle ville est passée sans qJour_01_3ue nous la visitions car entre la pluie et la circulation nous n'avons pas le courage de nous arrêter. Nous continuons donc jusqu'à Vänersborg où nous louons une hutte. Malheureusement pas de chauffage pour faire sécher nos affaires. Ceux-ci ne sont pas encore très mouillés, tout au moins en comparaison des jours à venir.

Température entre 11 et 13°.



2 Centre de la Suède Vänersborg-Sweg 543 km.

Jour_2

Journée passée intégralement sous la pluie. Je suppose que cette partie de la Suède est très belle. Tout en forêts, lacs et rivières mais nous n'avons rien vu.

Jour_02_1 Jour_02_2Jour_02_3

Nous avons pris un hôtel car ma femme était trop trempée n'étant pas aussi bien équipée que moi...

La patronne nous a gentiment proposé de faire sécher nos vêtements dans le sauna ce qui nous a bien rendu service.

Les maisons sont toutes colorées principalement en rouge avec les encadrements blancs ce qui est très joli.

Température entre 11 et 12°.

3 Centre de la Suède Sweg-Vilhelmina 433 km.

Jour_3

Jour_03_2Même temps qu'hier, mêmes paysages.Jour_03_1

On a acheté des gants de chirurgien pour que ma femme puisse les mettre par dessus les siens qui sont trempés.Même couchage que la veille. Hôtel avec le sauna pour les vêtements et un Spa pour nous. C'est super après une journée sous la flotte mais le budget commence à en prendre un coup.

Jour_03_3

Température entre 5 et 7° avec du brouillard puis du vent en bourrasques..

4 Nord de la Suède et Norvège Vilhelmina-Fauske (Norvège) 546 km.

Jour_4

Jour_04_1Le temps est fidèle à lui-même. Nous avons acheté un pantalon de pluie pour ma femme car son cuir, à force d'être détrempé, n'est plus guère étanche. De plus on commence à avoir froid.

Nous avons même, l'espace d'un instant songé à faire demi-tour ! Grave...

Le cercle polaire est passé par 2°

Jour_04_2Passage de la frontière vers Mo I Rana. Nou ssommes en Norvège. Il pleut moins. Nous nous arrêtons pour faire de la photo et suite à un mauvais synchronisme entre ma femme et moi, la bécane tombe et nous avec. Pas de dégât sinon le rétro gauche qui a fait les frais de la chute (350 euros sur cette bécane).
La descente qui va de Mo I Rana jusqu'à Fauske est splendide. Route magnifique tout en virage et en forêt. La rivière Rana est également magnifique. Large, tumultueuse elle donne envie de faire du rafting (un jour de beau temps).

 

Jour_04_5   Jour_04_3   Jour_04_4

Et tout le long de jolies maison au bord des lacs avec des toitures en herbe.

Nuitée à Fauske dans une chambre d'hôte.

Température entre 2 et 7° avec du brouillard puis du vent en bourrasques..

5 Iles Lofoten en vue Fauske-Freedvang (Lofoten) 76 km.

Jour_5

Départ en direction de Bodo où nous prendrons le ferry pour les Lofoten. Il fait presque soleil, ça fait 8 jours que je ne pas l'ai vu ! Nous avons 3 heures de traversée jusqu'à Moskenes.
Le soleil se cache, il bruine puis à nouveau un peu de soleil..

Jour_05_1

Le premier contact avec ces fameuses Lofoten que l'on m'a tant vantées est très favorable. Elles ont l'air splendide. Surtout avec la luminosité rendue par ce soleil qui perce difficilement les nuages.
Rencontre dans le ferry avec un couple de motards d'Angoulême avec lesquels nous resterons 4 jours. Sympa d'avoir un peu de compagnie inattendue.

C'est confirmé : les Lofoten et Vesteralen sont magnifiques

Jour_05_2              Jour_05_3 

Jour_05_5

Jour_05_4

Premier soleil de minuit auquel nous assistons.

Couchage dans une petite maison que nous louons tous les quatre.

Température entre 6 et 8°.





6 Les Lofoten et Vesteralen Freedvang-Niyksund 300 km.

Jour_6

Aujourd'hui beau temps (avec quand même quelques belles averses histoire de ne pas oublier que nous sommes à la merci des caprices du temps).

Ces iles sont immenses. Nous ferons 300 bornes dans la journée pour les visiter.
Les paysages sont somptueux. Il y a des plages de sable blanc avec une mer émeraude. On se croirait au Caraïbes, c'est assez incroyable.

Jour_06_1 Jour_06_3 Jour_06_2

La luminosité est exceptionnelle. Les couleurs sont partout. C'est beau.

Jour_06_4

Le soir nous ne trouvons de place nulle part. Des gens nous indiquent un éventuel couchage dans un coin perdu. Nous faisons 10 bornes de piste (roulante) en nous demandant s'il c'est bien raisonnable d'insister et arrivons au bout du monde. Niyksund. C'est quand même touristique - il y a des chambres d'hôtes et des petits restos - mais discrètement, sans tapage. Nous trouvons deux chambres au Niyksund Brigge, sorte de gite (très bien) tenu par un allemand tombé sous le charme des îles. Il y a une cuisine, une salle commune avec un bar (enfin une bonne bière), deux ou trois musiciens, une fille qui gratte la guitare et chante. Bref, très sympa. L'endroit est paradisiaque.

La photo qui suit est prise à 23 h 30.

Jour_06_5_Jour_06_6

Nous restons jusqu'à 1 h 30 pour voir le soleil commencer à remonter. En cette période il ne descend pas plus bas que sur la photo.

Température entre 7 et 13°.

7 Adieu les iles Niyksund-Nordkjosbotn 316 km

Jour_7

Grand beau temps. Première journée sans une goutte de pluie. On a pris des coups de soleil à flemmarder sur le bateau.

Jour_07_1

Remontée jusqu'à l'extrême nord des Vesteralen pour prendre le ferry à Andenes. On arrive au moment où ils ferment les portes. Coup de bol sinon il aurait fallu attendre plusieurs heures.

Nous longeons les cotes norvégiennes où tous les sommets sont enneigés. La mer est bleue. C’est très beau.

Jour_07_2 Jour_07_3 Jour_07_4

Ce soir camping.

Température entre 13 et 17°.




8 Dernière étape avant le Cap Nord Nordkjosbotn-Alta 438 km

Jour_8

Grand beau temps.
La remontée des derniers fjords est magnifique.

Jour_08_1

Donc on repart vers le nord. On commence à voir beaucoup de rennes alors on fait tout plein de photos. On s'arrête, on approche doucement comme si c'était la photo à ne pas rater. Si on avait su la quantité de rennes que l'on en verrait en Finlande, on aurait moins perdu de temps. En revanche très peu de monde sur les routes.

 

Jour_08_2Jour_08_4

Couchage en Hutter.

Température entre 8 et 17°




9 Le Cap Nord Alta-Cap Nord 440 km

Jour_9

C'est le grand jour. Depuis des années je rêve d'arriver là. Même si c'est loin d'être la plus belle partie du voyage, ça reste mythique.

Premier problème. Le temps s'est à nouveau gâté. Il y a de la pluie, du brouillard et du vent. Et il fait froid 2°.

Après avoir fait 85 km je m'arrête prendre de l'essence et au moment de payer : pas de carte bleue. Je me suis rappelé l'avoir posée, le matin pendant que nous rangions nos affaires, sur la rambarde du chalet. Une seule chose à faire : demi-tour. Et 170 bornes de plus comme si on était en manque de kilomètres. Heureusement on l'a retrouvée. Ouf...

Jour_09_1

Jour_09_2 Jour_08_5

On arrive après cette étape pénible à proximité du cap nord et trouve une ravissante cabane de pêcheur accessible par un ponton d'une trentaine de mètres avec tout le confort.

Jour_09_3

On pose nos affaires et filons voir enfin ce bout du monde. Il fait un temps pourri, un vent dingue. Les paysages avant d'arriver au Cap Nord proprement dit ont l'air très beau mais on n’en voit pas grand chose. Par contre, il y a très peu de touristes. 5 ou 6 motos pas plus.

Jour_09_4Jour_09_5

Nous avons doublé des coureurs à pied qui terminaient la course transeurope. Ils venaient de Barie en Italie soit 4800 km en 64 jours. 70 km par jour pendant 64 jours. Et nous qui avions l'impression d'en baver en moto... Il faut relativiser.

Température entre 2 et 8°.


Jour_09_6


Et oui , on y était. Transis mais présents !




10 Barre à l'Est Cap Nord-Vaggetem 620 km

Jour_10


Jour_10_1Jour_10_2Jour_10_3J'avais absolument envie d'aller jusqu'à Kirkenes (allez savoir pourquoi) qui est pratiquement à la frontière russe. Nous avons pris une route menant de Lakselv à Tana absolument magnifique alternant les paysages de canyons, de steppes, de forêts et de lacs. Avec des quantités de rennes en liberté. Cette route je la recommande absolument.

Nous partons donc sous la pluie et énormément de vent. Comme d'hab...

Jour_10_4Sur le routard, il est signalé un camping sur la 885 avant Kirkenes. Nous ne l'avons jamais trouvé et sommes descendus de 90 km sur cette 885. Là nous sommes tombés dans un paradis ornithologique ou il y avait 2 ou 3 couples de Français qui venaient voir et photographier des oiseaux. Un camping de huttes au bord de la rivière Paskit qui sert de frontière entre la Norvège et la Russie. Le hic c'est que cette route est complètement défoncée et surtout que c'est un cul de sac. Demain il faudra la faire en sens inverse. Cette constatation me fout le moral à plat. D'autant pl us qu'il paraît que l'on peut rencontrer des ours sur cette route et que, même si on m'a assuré que les ours avaient plus peur de nous que nous d'eux, je n'aimerai pas en croiser un en moto.

Nous prenons donc une hutte pour la nuit et demandons à la brave femme qui tient le camping si elle peut Jour_10_5nous faire à manger. Non dit-elle, mais je vais essayer de vous trouver quelque chose, attendez un peu. Je l'arrête en lui disant que je n'ai pas de monnaie norvégienne et comme elle ne prend pas la CB, que je ne pourrais pas la payer. Elle nous répond que peu importe que nous payons ou non, l'important est que nous mangions. Incroyable. Heureusement elle prenait les euros, proximité de la Finlande oblige. Nous avons mangé un merveilleux ragout de rennes. Nous qui ne mangions que des cochonneries genre MacDo ou pizza faute de trouver mieux, nous avons dévoré ce ragout avec une rare délectation. Je ne pense pas qu'elle nous l'ait fait payer !

Jour_10_6

Repos le soir au bord de la rivière Paskit.

 

Température entre 5 et 10°.



 


11 Début de la descente Vaggetem-Inari 317 km

Jour_11

Départ sous la pluie (si si...) et remontée de cette fameuse route pourrie. C'est bizarre, elle me semble moins pourrie et moins longue qu'hier. Il faut dire que j'avais 620 bornes dans les bras alors qu'après une bonne nuit tout parait plus facile.

On visite Kirkenes qui m'a beaucoup déçu ? Je ne sais pourquoi je m'attendais à mieux. En revanche c'est très coloré.Depuis Kirkenes on descend sur Inari avec le beau temps revenu.
Sur cette route il y a beaucoup de rennes. De la taïga et des lacs. C'est magnifique. Nous plantons la tente au bord du lac d'Inari par beau temps. On bulle le soir au bord  du lac, c'est reposant.

Jour_11_1

Jour_11_2

Jour_11_3


Température entre 10 et 18°.





12 On n’a pas vu le Père Noel à Rovaniemi Inari-Tornio 516 km

Jour_12

Encore une longue étape aujourd'hui. Nous partons sous un temps relativement clément. A deux heures du matin je ne dors pas et admire un coucher de soleil qui ne se couche pas complètement d'ailleurs.

Jour_12_1

Très belle route d'Inari à Pokka ou nous trouvons des lacs avec des plages que ne renieraient pas les côtes méditerranéennes.

Jour_12_2Jour_12_3

Soudain la route fait place à la piste sur 53 km. Avec ma PAN chargée à mort j'ai un eu peur mais ça passe très bien. Heureusement. D'autant plus que je craignais de faire 540 bornes de piste et arrivé au bout de me trouver coincé et d'être obligé de faire demi-tour !

Jour_12_4

Jour_12_5

Les  environs de Rovaniemi ne présentent aucun intérêt. On passe vite

jusqu'à ce que le mauvais temps se rappelle à notre souvenir. Nous

essuyons un grain assez fort mais les abris bus ne sont pas faits pour

les rennes.

Couchage dans une hutte.

Température entre 12 et 20°.


13 Et toujours les lacs finlandais Tornio-Jyväskylä 648 km

Jour_13


Encore du soleil ce matin, on en revient pas.
Visite de l'église de Tornio recommandée par le Petit Futé. Bof !

Jour_13_1Nous pensions longer la côte du golfe de Botnie de Tornio jusqu'à Oulu mais celle-ci est inaccessible. Cette route ne présente donc aucun intérêt.  D’Oulo à Kajaani la route est sympa ainsi que la dernière partie avant d'arriver à Jyväskylä qui offre de beaux paysages. Il y a de plus en plus de radar.

 

Jour_13_2


Jour_13_3 Jour_12_4 Encore une étape longue qui nous amène à 20 heures à Jyväskylä où nous ne trouvons pas de camping. Tant pis, soyons fous et prenons un hôtel et puis allez, le resto de l'hôtel et une bouteille de vin blanc.

Depuis Tornio il y a des radars (signalés) tout le long mais les Finlandais semblent les ignorer.

Jour_13_5

Température entre 15 et 22° mais nous avons quand même essuyé une grosse averse (abri bus...)

14 Baltique en vue Jyväskylä-Helsinki  440 km

Jour_14

Grand beau temps.

Direction Helsinki la deuxième des grandes villes que nous avions prévu de visiter après Copenhague.
La route est très belle avec encore énormément de lacs.

Jour_14_1 Jour_14_2 L'arrivée sur Helsinki ne présente pas d'intérêt. Nous pensions trouver sans problème un camping sur la côte ouest au bord de la baltique que nous croyions très touristique, il n'en est rien et nous cherchons un camp pendant plus d'une heure. Finalement nous en trouvons un - on ne sait pas trop comment qui semble être le seul de la région au bord d'un lac avec un million de personnes qui ont pris les plages d'assaut.
On monte la tente et on repart visiter Helsinki. La signalisation routière dans ce coin est incompréhensible. D'abord parce c'est en Finlandais et ensuite parce qu'elle ne nous est pas habituelle et nous déroute.
Visite de la ville en bateau puis à pied. Il n'y a pas grand chose d'exceptionnel.

   

Jour_14_4 Jour_14_3 Nous nous sommes crus pendant un instant à Barcelone. A l'image de la Rembla l'avenue principale d'Helsinki est noire de monde. Les gens sont assis sur les bancs, dans l'herbe avec des couvertures. Il y a des animations, de la musique. C'est assez inattendu et sympathique. Les bords de mer dans les iles font également l'objet de but de balade.

 

Vers les 22 heures nous décidons de rentrer au camping. Et là nous ne trouvons plus la route, ne savons pas le nom de la commune où est situé le camping et pas non plus le nom du camping. Moment de panique. Finalement au bout d'une heure et à force de demander à droite et à gauche on se retrouve devant le camp

Jour_14_5

Température entre 15 et 25 °.

 

PS : nous n'avons pas eu de pluie aujourd'hui.

 




15 Retour en Suède Helsinki-Turku-Stockholm 202 km

Jour_15

Notre but de voyage était de passer par Stockholm afin de la visiter. De Turku à Stokholm il y a 10 heures de ferry.

Nous nous pointons vers les midi pour réserver des places (143 euros pour 2 et la bécane avec une cabine) et allons visiter Turku où il y a un beau quai avec des restos et  (ce jour-là) un marché artisanal et nous avons procédé à quelques achats souvenirs.

 

Le bateau part à 19 heures. C'est un bateau d'un luxe auquel on ne s'attendait pas. 13 ponts, des salles je jeux, des animations pour enfants, une petite piscine, 2 spas et bien sûr un pont complet de shopping et de restaurants. Nous avons pris (demandé ?) le moins cher possible et avons une cabine - bien au-dessous de la ligne de flottaison - très confortable avec WC et douche. Nous nous changeons et montons sur le pont.

Jour_15_1

Jour_15_2

A partir de là, nous avons vécus des moments magiques. Le soleil se couchant (de nouveau) et toujours à l'Ouest nous assistons à un magnifique coucher sur les îles situées à l'Ouest de notre bateau et ce jusqu'à 23 heures environ.

Jour_15_3 Jour_15_5

Puis nous descendons à fond de cale nous coucher. A 1 heure du matin je remonte sur le pont du haut pour assister (donc 2 heures plus tard) à un lever de soleil sur les îles à l'est du bateau qui était entré dans les archipels entourant Stockholm et ceci pendant 2 heures. Ce qui nous a fait environ 5 heures de coucher-lever de soleil. Magique je vous dis.

 


16 Visite de Stockholm

Arrivée à Stockholm à 6 heures du matin. Je n'ai plus d'essence et impossible de trouver une station. Pas de taxi à cette heure dans les rues pour demander. Rien d'ouvert pour déjeuner. On tourne et je commence à m'énerver sérieux.
De plus, un Suédois à qui l'on demande des renseignements nous déconseille vivement de laisser notre moto dans la rue avec tout le matériel dessus. On est dans le midi me dit-il ! Coup de chance on passe devant une enseigne de parking Carpark que nous avions vu comme étant des parkings sécurisés. On s'y arrête, pose les affaires, se met en tenue légère et le moral revient .D'autant plus qu'un Mac Do (beurk...) ouvre et nous permet de nous sustenter.Visite de la ville en bateau qui n'offre pas beaucoup d'intérêt car il n'y a pas beaucoup de canaux et la majeure partie de la visite se passe dans les îles. En revanche le vieux Stockholm - à pied - est beaucoup plus sympa. Vieilles maisons colorées, ruelles, boutiques etc. mais énormément de touristes.

Jour_16_1Jour_16_2Jour_16_3 Jour_16_4    





Température entre 17 et 22°


17 Direction le sud de la Suède Stockholm-Stafsjo 190 km.

Jour_17


Jour_17_1Jour_17_2_  Jour_17_3 Bon cette fois ça sent la fin. On quitte Stockholm pour continuer à descendre. Il est relativement tard dans l'après-midi. On va donc avancer le plus possible. On prendra un camping en cours de route. Mais c'est toujours pareil, quand on commence sérieusement à en chercher un, on en trouve plus ! Finalement alors que nous désespérions, on voit un panneau annonçant des chambres et on trouve une sorte de gite d'étape tenu par des gens fort sympathiques. Possibilité de se baigner dans le lac à coté ce dont je ne me prive pas.

Il fait un temps absolument magnifique.


18 Stafsjo-Schwaan (Allemagne) 563 km

Jour_18


Jour_18_1 Après avoir hésité sur la direction à prendre - repasser par Copenhague et le Danemark ou prendre le ferry pour l'Allemagne, nous optons pour cette deuxième solution. Longue étape jusqu'à Trelleborg ou on pend le bateau pour une traversée de 6 heures ennuyeuse jusqu'à Rostock.Nous rencontrons un couple de camping-cariste Stéphanois sympathique. Heureusement car nous débarquons à plus de 21 heures et pour trouver un couchage ce n’est pas gagné. Mais ils ont un GPS et me communique les coordonnées du camping le plus proche. On y arrive après 22 heures mais il est fermé. Finalement le patron nous laisse rentrer.

 

19 Schwaan-Amsterdam 656 km

Jour_19


Etape passionnante !  650 bornes d'autoroute entrecoupée de travaux. C'est à dire rouler à 200 pendant 5 minutes et à 60 pendant un quart d'heure.

Jour_19_1  Jour_19_2 Jour_19_3   Il y a régulièrement des panneaux d'informations sur les routes dans ces pays nordiques. On y trouve notamment l’emplacement des campings. Donc nous nous trouvons sans problème au nord d'Amsterdam. Ce camping est recommandé par le petit futé ou le routard. Il n'y a pas de PQ aux toilettes, les douches sont payantes et ne se règlent pas quant à la température, il n'y a pas de savon... Pour le même prix (14 euros) nous avons connu des campings offrant plus de services.
La route qui y accède est très sympa avec un chemin bordé d'un coté par des petites villas et de l'autre des bateaux plus ou moins dissimulés par les hautes herbes.

A partir de ce jour nous aurons grand beau temps.

20 Amsterdam-Amsterdam 30 km

Amsterdam est une ville que je souhaitais visiter depuis longtemps. J'ai mis ce voyage à profit pour le faire et ne regrette pas. Des 4 grandes villes visitées c'est sans contexte celle qui m'a le plus plu.
Il faut absolument faire le tour des canaux en bateau. Et ensuite se balader dans le centre à pied.

Jour_20_1          Jour_20_2 Jour_20_3

Jour_20_4

Architecture surprenante avec des fenêtres d'un alignement très spécial. La plupart des maisons présentent ce genre de disposition. Il paraît que c'est du aux fondations sur pilotis qui s'enfoncent avec le temps. Je suis un peu sceptique car dans ce cas, il y aurait des fissures sur toute la façade et non pas des désalignements de fenêtres ! Enfin c'est spécial.

Jour_20_5

Alors les vélos à Amsterdam c'est impressionnant. Il y en a partout. Pas mal de rouillés, d'abandonnés dans les rues. C'est dangereux au début, le vélo étant (ou se considérant) comme absolument prioritaire et les pistes cyclables empruntant parfois les trottoirs. Nous n'avons pas l'habitude en France de devoir faire attention sur les trottoirs.

Jour_20_6

Il y a énormément d'habitations installées sur des barges ou des bateaux aménagés le long des canaux.







21 Amsterdam-Courtrai (Belgique) 470 km

Jour_21

Avant dernière étape chez des amis belges du coté de Lille.

Visite de la ville historique de Courtrai (La bataille des éperons d'or eut lieu à l'extérieur de ses murs le 11 juillet 1302) et de ses impressionnants béguinages. Habitations dédiées autrefois aux femmes seules, veuves etc..

Jour_21_1Jour_21_2Jour_21_3





22 Courtray-Chartres 378 km

Une dernière halte sympathique à Chartres chez des amis qui nous ont précédés au Cap Nord d'une dizaine de jour.

Visite de la cathédrale d'Amiens au passage, Jour_22_1

puis de celle de Chartres. Jour_22_3

 

 

Température + de 30 °.



23 Chartres-Lyon 460 km

Jour_23

Dernière ligne droite. Il fait chaud. Il y a du monde.

Près de 500 bornes d'autoroute.
Je suis crevé et j'en ai marre.

17 heures : Je vais ranger la bécane et prendre un bain,  je ne veux plus entendre parler de moto.

20 heures :  On commence à chercher où l'on va aller l'an prochain. Vivement qu'on reparte.

Température + de 32 °.

99 Conclusion

Voyage bien évidemment absolument magnifique malgré le temps souvent pourri que l'on a eu. J'ai du faire environ 4000 bornes sous la pluie.

  • Points forts :    les îles Lofoten, l'extrême nord norvégien et finlandais. Les lacs et forêts.
  • Etonnant :       Nous nous attendions à plus de propreté dans l'ensemble dans ces pays réputés pour cela.
  • Décevant :      Le manque de possibilité de manger des plats typiques.
  • Attristant :       Bien que nous ayons été bien reçus, nous nous sommes rendu compte que la langue française et le Français en général ne sont guère prisés et même guère aimés.
  • Surprenant :   Le golfe de Botnie comme la mer Baltique ne sont absolument pas salés.I
  • nattendu :     Les nordiques en général ne sont pas avenants. Serviables lorsqu’on demande un renseignement, mais  d'un abord souvent très froid.

Finalement il va falloir que je me mette au GPS. Dans ces pays où on ne parle pas la langue, ce n'est pas facile de trouver son chemin. Je me suis trop énervé aux alentours des grandes villes pour trouver un camping.

Idées reçues :

  • on m'a dit attention il est impossible de parler anglais en Finlande. Faux : tous les gens que nous avons rencontrés parlaient anglais au moins aussi bien que moi. Ce n'est certes pas une référence mais largement suffisant pour se faire comprendre.i
  • ll m'avait été dit (sur un forum) qu'il n'y avait pas ou peu de possibilité de payer avec la CB en finlande. Faux pas de problème.

Posté par delo69 à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]